Si des publicités viennent polluer votre lecture, cliquez sur ce lien à télécharger : Pour Firefox ou Pour chrome
L'urgence environnementale et sociale dans laquelle l'agro-industrie nous a entraînés, nécessite une prise de conscience et un réel changement de nos pratiques. Pour les générations futures, il est important de construire d'autres possibles. Ainsi, en participant à nos campagnes, accompagnez-nous dans un NON aux OGM et un OUI à la biodiversité !

Contact : follavoine.paca@yahoo.fr - 06 51 80 31 05 ou 06 68 44 06 01
Réunion les 1° vendredi du mois à 18h30, Salle polyvalente du Thor.

*

Giboulot relaxé : une victoire des vignerons anti-pesticides !
08 Déc 2014 
Emmanuel Giboulot, ce viticulteur bourguignon qui s’était
refusé à traiter ses vignes malgré un arrêté du préfet, a été relaxé
jeudi par la Cour d’appel de Dijon, après une condamnation en première
instance à une amende de 1000 euros dont 500 avec sursis.

Cette relaxe est une première en France contre « la pensée unique » sur les pesticides,
comme le dit Emmanuel Giboulot, qui produit de grands vins en
biodynamie. Désormais, il y aura un « avant » et un « après » ce
jugement.


Si seulement ça pouvait faire bouger les choses dans un pays où on bat des records d’utilisation de produits chimiques : alors qu’elle ne représente que 3%  des surfaces agricoles, la vigne (non bio)  absorbe 20% des pesticides agricoles !


Jeudi à Dijon, le procureur avait réclamé la même condamnation mais
la Cour a estimé que le caractère d’urgence invoqué par le préfet de
Côte d’Or n’était pas démontré. Les faits l’ont prouvé par la suite. Les
juges ont aussi invalidé l’arrêté du préfet obligeant les viticulteurs à
traiter contre la maladie de la flavescence dorée car il n’avait pas
été approuvé par le ministre de l’Agriculture.


Cette affaire illustre une prise de conscience de plus en plus grande
de l’impact des pesticides sur la santé, à commencer par celles des
viticulteurs. Et si le gouvernement (comme ses prédécesseurs), reste
d’une grande timidité face à ces produits de synthèse, le mouvement
commence à faire tache d’huile chez les viticulteurs eux-mêmes : 8% du vin français est bio et la progression est continue (3 fois plus en 5 ans), cette évolution étant aussi entre les mains des consommateurs.


Une pétition de soutien avait recueilli plus de 540 000 signatures,
mais la profession viticole se serait bien passée de cette publicité,
même si ses porte-parole en Bourgogne ont insisté sur  « la volonté de
l’ensemble des acteurs impliqués de réduire au minimum le nombre de traitements insecticides, ainsi que la surface concernée ».


Lire « Coupable d’avoir refusé les pesticides sur ses vignes »


Une victoire des vignerons anti-pesticides
08 Déc 2014 

Quand l'INRA souhaite oublier une recherche qui dérange...
16 Fév 2014 
« Les résultats obtenus de 2007 à 2011, sont amplement suffisants pour montrer que la coexistence entre maïs OGM et maïs populations ou biologiques est impossible. »

L’« accord » (!) transatlantique Europe/ Etats-Unis, un désastre annoncé pour les peuples européens - Vidéo en ligne de Raoul Marc JENNAR
16 Fév 2014 
La vidéo de la conférence de Raoul Marc JENNAR est en ligne!

FAITES SANS OGM 2014 - 6° édition !
28 Jan 2014 
Programme complet de la Faites sans OGM, les 8 et 9 Février 2014

"Qui veut la peau du curieux Jardinier ?"
28 Jan 2014 
Article paru dans Yo'Yo - Février 2014

1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Page suivante